AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfants perdus / Sicarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:35

Le bazar. Un bordel ambiant environnait le jeune Eren depuis deux jours, et ce sans qu'il ne manifeste de réel intérêt envers la chose. L'agitation régnait, et régulièrement, il avait l'occasion d'observer de petits groupes de soldats arpenter les couloirs de la noble demeure d'un pas pressé, leurs solerets frappant le sol dans un fracas métallique. Et quand bien même le faste avait cédé place à la fébrilité, celle-ci ne s'exprimait qu'à travers des regards emplis d'espoir et d'appréhension à chaque fois qu'un groupe d'hommes armés franchissaient les portes du château. En vérité, le bordel ambiant que l'Elémental avait l'occasion d'observer et de décrire était bien plus subtil qu'un grotesque remue-ménage provoqué par des nobliaux retournant la demeure du Baron dans tous les sens. Cette étape, car elle avait tout même bien eu lieu, était déjà passée, et si les convives et les hôtes s'étaient effectivement évertués à soulever chaque tapisserie de l'endroit et à retourner quasiment chaque pierre des environs, ils s'étaient à présent résignés, considérant que l'affaire dépassait de loin leurs propres moyens. Exceptés le Baron et sa femme, qui étaient à l'origine des allers et venues des hommes armés chargés de retourner bien plus que les cailloux du château en lui-même.

Loin d'être ennuyé par une telle atmosphère, le jeune 'homme' avait en réalité profité de l'occasion pour se poster à différents endroits du château afin d'observer avec attention les réactions des différentes personnalités présentement conviées pour fêter le demi-siècle du Baron. Lui-même n'aurait su expliquer ce soudain éveil de curiosité envers les convives, mais cela ne changeait en rien ses habitudes. Même la plus anodine des chaussettes de ce monde pouvait soudainement l'intriguer au plus haut point alors que des problèmes vraisemblablement plus importants tels que les guerres déchirant les terres du Yin et du Yang ne provoquaient chez lui qu'un ennui mortel. Peut-être était-ce dû à son manque de familiarité avec la haute société de ce monde. Ce n'était pas la première fois qu'il côtoyait quelques individus de haute naissance, mais il avait rarement eu le loisir d'apprécier dans toute son ampleur la psychologie de ces privilégiés. Si il avait maintes fois essuyé le regard hautain et méprisant de ces grandes gens, il ne doutait en revanche pas qu'il y avait bien plus que de l'arrogance et de la condescendance derrière cette façade. La psychologie était quelque chose que Ercan trouvait franchement fascinante. Bien qu'il se doutât que le masque de la noblesse pouvait dissimuler bien pire encore que du simple mépris. Mais cela l'intéressait tout de même – allez savoir pourquoi.

Ainsi, le jeune 'homme' avait dévolu ses dernières quarante-huit heures à arpenter le château au gré du hasard, tout en laissant se balader une oreille quelque peu indiscrète. Si bien qu'il avait pu d'ores et déjà mettre en évidence trois groupes parmi les convives qui n'étaient pas rentrés chez eux : ceux qui s'inquiétaient réellement, ceux qui faisaient semblant de s'inquiéter mais qui n'en avaient rien à cirer, et ceux qui étaient là... mais on ne savait pas trop pourquoi – catégorie à laquelle Ercan pouvait quasiment appartenir. Mais l'hypocrisie étant de règle dans la haute société, tous faisaient mine de s'intéresser au problème, à défaut d'aider à le résoudre. Enfin, presque tous. En effet, si Ercan ne clamait pas haut et fort que le problème en soi ne l'intéressait pas grandement, il ne se donnait pas non plus la peine de s'enquérir de l'avancée des recherches. Et il avait bien décelé l'irritation que pouvait provoquer sa nonchalance chez quelques-unes de Leurs Grandeurs. Pas que cela ne change grand chose à sa vie, ni à sa manière de voir les choses.

La situation aurait d'ailleurs pu en rester là. Seulement, on se doute bien que ce ne fut pas le cas, et que le lancier ne put poursuivre ses petites investigations personnelles – qui en soi ne dérangeaient pas grand monde – sans avoir à se soucier du problème préoccupant la majorité des occupants du château : les mioches disparus. Si cela n'avait tenu qu'à lui, il ne s'en serait même pas soucié. Or, les choses ne tenaient pas qu'à lui. Car il n'y avait aucune raison pour que le Baron des ces lieux invite un roturier de son genre – non, il ne le connaissait pas personnellement, non il ne l'avait pas renversé dans la rue. Le roturier accessoirement garde du corps qu'il était avait été engagé par l'un des invités de haute naissance pour l'escorter jusqu'au château, ainsi que sur le chemin du retour. Or, l'invité en question n'avait pu se résoudre à débarrasser le plancher alors que le Baron s'approchait dangereusement de la crise de nerfs. Et, deux jours après la disparition des gosses, ce même invité avait fini par chopper son garde du corps pour le sommer, le supplier, lui demander, lui ordonner, lui chanter, le prier – rayez les mentions inutiles – de prendre part aux recherches, histoire de montrer que lui aussi mettait la main à la pâte. Sa paye étant en jeu, Ercan s'était fait violence pour ne pas envoyer balader le noble paître, pas après avoir fait l'effort de l'escorter jusqu'au château.

C'est donc ainsi que, à défaut de se trouver bien au chaud à écouter les conversations de nobliaux de droite à gauche dans un château, le jeune 'homme' aux cheveux argents se retrouva plongé dans l'atmosphère lugubre de la forêt des murmures. Une forêt qui, loin de lui déplaire, ne l'enchantait pas vraiment plus. En tant qu'individu excentrique, il se devait de se trouver à l'aise dans les endroits les plus incongrus possibles. Mais en ce qui concernait cette forêt... Il y mettait de temps à autre les pieds, mais jamais plus que nécessaire – son concept de 'nécessaire' lui étant toutefois assez propre.

Ses bottes foulant le sol humide de la forêt aux arbres décharnés, Ercan prit un moment pour se souvenir de la frimousse des cinq petits diablotins qu'il était censé retrouver alors que personne n'y était parvenu depuis deux jours. Haizel, Gabriel, Liam, Sora et Sookie, si ses souvenirs étaient exacts. Et tous n'ayant pas atteint la dizaine. Autrement, dit, de vrais calvaires ambulants. Inutile de vous préciser que le lancier préférait garder une bonne distance de sécurité entre sa personne et ces problèmes sur pattes. Et les soupirs longs comme le monde qu'il poussait régulièrement ne faisait que clamer au monde son incroyable motivation – ironie inside. Aussi se douta-t-il que sa présence ne manqua à aucun des soldats du Baron lorsqu'il profita d'un instant de pause pour leur fausser compagnie et s'aventurer seul dans la forêt – ce que peu d'âmes sensées faisaient en temps normal, mais Ercan était loin de remplir les critères de l'âme sensée.

Individualiste comme il l'était, se voir flanqué de soldats pleins de bonnes intentions n'avait été qu'un fardeau de plus à porter pour l'Elémental de Foudre. Certes, il résidait en lui une forte curiosité envers les autres êtres vivants de ce monde, mais elle ne s'exprimait que sous certaines conditions – fortement dépendantes du caractère lunatique du jeune Eren. Et, en l'occurrence, se retrouver seul à arpenter la forêt des murmures lui faisait le plus grand bien, ne serait-ce que pour son humeur massacrante. Néanmoins, l'once de professionnalisme qu'il possédait lui interdisait de bâcler la tâche qu'on lui avait confié, aussi peu enviable soit-elle. Et s'il se doutait que les autres soldats qui l'avait accompagné au début de ses recherches n'oseraient pas demeurer bien longtemps dans un environnement aussi lugubre, il décida tout de même de passer quelques temps dans cette merveilleuse forêt à errer, non guidé par son sens de l'orientation équivalant à celui d'une huître lobotomisée.

La méthodologie était quelque chose d'assez étranger à l'Elémental. Mais il le vivait plutôt bien. Et tant pis si il ne trouvait rien ou personne. De toute façon, si il parvenait à mettre la main sur l'un de ces gosses par le plus grand des hasards, rien ne disait qu'il ne finirait pas par en balancer un contre un arbre à force d'exaspération.

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:35

Sicarde avait décidé qu'elle avait besoin d'argent et que travailler étant trop fatiguant, elle allait voler. Il est bien connu que les riches peuvent faire presque tout ce qu'ils veulent sans trop de conséquences, graisser les pattes des "bonnes personnes" suffit généralement à avoir la paix. Or elle était pauvre, très pauvre même car elle n'avait jamais tué pour quelqu'un après son apprentissage. Elle ne se servait d'ailleurs quasiment jamais d'argent, se débrouillait toujours par ses propres moyens mais elle se disait qu'elle économiserais bien des efforts en payant les gens pour faire ce qu'elle ne voulait pas ou l'aider à le faire ou juste éviter d’atterrir en prison ou subir les conséquences d'une "mauvaise action". Bref, elle avait décidé de voler à un riche suffisamment d'argent pour être tranquille un moment. Elle hésitait encore entre kidnapper un enfant ou un héritier ou le riche directement, ou voler quelques objets et les revendre sur un continent voisin.

Elle avait entendu parler d'une fête d'anniversaire d'un baron fortuné. Elle se dit que c'était l'occasion idéale pour visiter son château, voler quelques objets et kidnapper quelques gens selon ses envies. En effet, les disparus dans une fête se remarquent bien moins vite que habituellement. Elle se dirigea donc vers le château en bordure de la forêt des murmures. Elle se demanda un instant la raison qu'elle pourrait avoir de se trouver la et opta pour une paysanne dont l'enfant s'était fait renverser par le baron lors d'une visite dans un village. C'était une histoire simple et elle n'avait surtout pas envie de se faire passer pour une noble, les nobles n'étant pas facile à imiter avec toutes leurs luttes de pouvoir, leur coups bas et leur façon d'avoir toujours une centaine de raisons pour faire quelque chose. Elle n'avait du coup pas besoin de changer quelque chose à sa tenue négligée (ce n'est pas en dormant à la belle étoile la majorité du temps qu'on a une allure soignée) pour participer à la fête.

Elle fut un peu surprise que personne ne lui demande la raison de sa présence mais avec la foule qui s'accumulait dans le château et l'agitation qui y régnait elle se dit que c'était peut être normal. Malgré tout le baron n'était pas très bien protégé et il avait intérêt à ne pas avoir des ennemis voulant sa mort. Mais elle n'était pas là pour le tuer. Elle parcourut rapidement le château et remarqua qu'il était vraiment très richement décoré mais qu'il y avait du monde partout et subtiliser un objet pourrait s'avérer périlleux. Quand à kidnapper les héritiers, il fallait les retrouver pour cela car ils avaient disparu dans la forêt deux jours auparavant. Kidnapper quelqu'un d'autre paraissait stupide parce qu'elle ne savait pas si il y avait quelqu'un de plus riche que le baron. Elle se dit donc que retrouver les enfants en échange d'une récompense pouvait s'avérer être une bonne idée. Elle alla donc voir le baron pour se proposer pour cette tâche et savoir combien il lui donnerait. Lorsqu'elle lui apprit qu'elle acceptait de les retrouver tous les cinq, il accepta sans même connaître les conditions. Elle se dit que s'ils étaient vivant elle s'amuserait peut être un peu avec eux avant de les rendre ... Ce qui signifiait qu'elle devrait les assommer sans qu'ils la voient, jouer avec eux et faire semblant de les sauver ... C'était intéressant. Elle allait rentrer dans la forêt quand elle aperçut quelqu'un qui y allait.

C'était un petit homme, qui faisait environ 15cm de moins qu'elle, avec des assez longs cheveux argentés (pour un homme) attachés en queue de cheval. Il se dégageait de lui un ennui profond plutôt déstabilisant, la majorité des gens n'atteignent jamais un tel niveau d'ennui en toute une vie mais lui soupirait presque à chaque pas (ok, un peu moins souvent mais c'est l'impression que ça dégageait). Elle ne voyait pas sa tête aussi se déplaça-t-elle. Elle découvrit alors qu'il avait aussi les yeux rouges ! De sa courte vie, c'était la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un avec la même couleur d'yeux qu'elle ! Effectivement, ce n'était pas une découverte très utile. Il était très reconnaissable grâce à ces yeux, certes, mais aussi parce qu'il avait un tatouage sur la pommette très particulier, trois croissants de lune peut être mais elle n'était pas sûre, après tout les artistes ont une vision bien particulière des choses ... Il avait également trois anneaux sur l'oreille. Elle se dit qu'avec toute la volonté qui s'échappait de lui, on lui avait demandé d'aller chercher les enfants et il n'avait pas envie. Il accepterait peut être de se joindre à elle pour les retrouver ... Et leur faire du mal ! Quoique s'il n'avait pas envie elle pouvait aussi le tuer ... C'était à lui de choisir ! Elle se plaça donc devant lui, et lui dit:

"Bonjour à toi, jeune homme. Mon nom est Neige et je voulais te demander si tu voulais bien faire équipe avec moi pour d'abord retrouver les enfants ... Ensuite eh bien on verra !"


Elle s'était dit qu'il fallait mieux donner un faux nom au cas où il s'occupait des enfants avec elle et donnait son nom au baron pour se venger d'elle (il était possible aussi qu'il donne sa description mais elle ne pouvait rien faire contre ça ...). Elle attendit donc pour voir la réaction de celui qu'elle avait en face d'elle.

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:35

Errer au hasard. A bien y réfléchir, ces trois mots résumaient la quasi-totalité de la vie de l'Elémental de Foudre. Et à bien y réfléchir, cela était on ne peut plus pitoyable. Mais sortir de cette médiocrité requérait bien trop d'effort de la part d'un être flemmard par nature – même sa transformation en Elémental n'avait pas réussi à changer ce trait de caractère... non, en réalité, elle l'avait même renforcé. Or donc, sa vie n'étant qu'une grande errance dans le monde ponctuée de quelques tâches effectuées par-ci par-là afin d'assurer sa subsistance, il n'était donc absolument pas hors norme que de voir le jeune 'homme' aux cheveux argents déambuler aléatoirement dans ces bois sinistres en essayant vaguement de trouver quelque chose – ou plutôt, quelqu'un. Et, comme à son habitude – son habitude d'errer – le lancier s'était petit à petit abîmé dans quelques profondes pensées dont l'intérêt n'est pas forcément des plus grands – si vraiment vous voulez savoir, essayez d'évaluer l'intérêt de la couleur des chaussettes de l'aînée des cinq enfants du Baron, et vous aurez une estimation du niveau des divagations du jeune Eren. Perdus dans ses pensées – sans intérêt pour le commun des mortels, donc – l'Elémental n'eut conscience de la présence d'une tierce personne dans son entourage qu'après quelques minutes, qui avaient très probablement été mises à profit par ladite présence pour analyser ce qu'il y avait à analyser – en somme, pas grand chose, mais oui, passons sur ce jeu de mot subtilement pourri que seule la narratrice va probablement comprendre.

Or donc, le regard vermeil du lancier ne se posa sur la silhouette élancée de la nouvelle venue que lorsque celle-ci vint se positionner devant lui, bien en évidence, alors qu'il aurait pu la repérer bien avant – ceci dit, c'était déjà une chance, un miracle ou la force de l'habitude qu'il ne se soit pas pris un arbre en étant plongé ainsi dans ses pensées. Et il ne put s'empêcher de grimacer en s'entendant appeler 'jeune homme'. Non pas qu'il contestait la deuxième partie de l'expression – au vu de ce qu'il était réellement, cela aurait pu être possible. Mais la première sonnait en revanche assez étrangement à ses oreilles. Il avait quand même vingt-deux ans révolus, nom d'une pipe ! … Okay, ça faisait certes beaucoup moins que tout un tas d'individus de ce monde dont l'espérance de vie frayait avec les limites de la déraison. Mais quand même, l'Elémental eut l'impression de se prendre un coup de jeune d'au moins une décennie. Son regard vermeil détailla la jeune femme postée devant lui.

« C'est l'hôpital qui se fout de la charité... » grommela-t-il à voix basse.


Ben ouais, son interlocutrice ne faisait pas non plus que la vingtaine. Certes, étant possiblement non humaine, mais autre chose de bien plus gâtée par la nature niveau espérance de vie, cela pouvait être totalement non significatif. N'empêche que, psychologiquement parlant, quelqu'un qui paraissait avoir la vingtaine et qui s'adressait à Ercan comme si elle en avait soixante était quelque peu dérangeant. Et comme à son habitude, le jeune 'homme' ne s'était pas retenu d'exprimer à voix haute sa pensée, même si, hors contexte – autrement dit, hors de l'esprit ambigu d'Ercan – la remarque n'était probablement pas compréhensible – et dans le cas contraire, tant mieux, ça éviterait de nouveau ce genre d'attaque psychologique sournoise et mesquine.

Peut-être était-ce la faute aux centimètres. La jeune femme devait en avoir au moins une quinzaine de plus que l'Elémental, et celui-ci ne savait s'il devait se sentir blasé ou frustré à ce sujet. Son regard vermeil se leva vers le visage de son interlocutrice, encadré par une longue chevelure ébène, et éclairé par un regard rubis, semblable à celui du jeune Eren. Si les prunelles incandescentes de ce dernier relevaient d'une rareté au sein de la race humaine de laquelle il était issu, il ne doutait en revanche pas que cette teinte éclairait le regard de bien d'autres races, notamment maléfiques. Mais pour être lui-même un équilibre entre le Bien et le Mal, il préférait ne pas préjuger de l'appartenance de la jeune femme à un camp ou à un autre. Et si son regard évoquait bien quelques brasiers infernaux, son nom en revanche était symbole de pureté, un nom issue de l'immaculée blancheur tombant des cieux lors des périodes de froid. En somme, rien ne laissait préjuger de la filiation bénéfique ou maléfique de la jeune femme. Mais pour tout dire, Ercan se fichait royalement de ce genre de problème. La seule chose qui pouvait éventuellement l'intéresser était la race de la demoiselle, et encore.

Ce qui l'intéressait bien plus en revanche était la proposition de cette dernière. Qu'elle ait débarqué de manière aussi impromptue devant lui était certes quelque peu étrange, mais Ercan s'accommodait facilement des choses les plus excentriques qui soient – à commencer par sa propre personne. Habituellement très individualiste, Ercan ne s'offusquait pas de la présence d'un autre dans ses affaires professionnelles lorsque cela servait ses intérêts. Or, la présence de Neige avait tout pour servir ses intérêts, étant donné que plus vite serait cette recherche terminée, plus vite il en aurait terminé avec les choses ennuyeuses. Et peut-être même que la jeune femme rendrait les choses un peu moins ennuyeuses qu'elles ne l'étaient à présent. Peut-être. Et cela, il préférait s'en assurer dès à présent plutôt que de se coltiner la demoiselle tout le long de ses recherches sans qu'il n'en ait réellement envie.

« Neige... répéta-t-il en passant machinalement une main dans sa chevelure argentée. Moi, c'est Ercan. Elémental et garde du corps à mes heures perdues. Ca t'arrive souvent d'chercher des gosses et de sauter sur le premier paumé venu ? »


Loin d'être un reproche, la question ne faisait que traduire la curiosité du jeune 'homme', qui cherchait à tromper son ennui. En vérité, elle était plutôt équivalente à un 'tu fais quoi dans ta petite vie' qu'Ercan aurait très bien pu utiliser – lui et la courtoisie faisaient un nombre très éloigné de un – mais son état d'esprit du moment voulait qu'il sorte une formulation bien plus ambiguë – effet d'une certaine exaspération, peut-être. Peut-être que la jeune femme ne saisirait pas le sous-entendu... mais tant pis.

« J'n'ai rien contre faire équipe avec quelqu'un, mais j'te préviens, les gosses, c'est pas franchement mon truc. »


Ce qui était aussi une manière d'avouer qu'il n'avait aucune idée de comment procéder pour retrouver les mioches, et que si Neige n'avait pas fait son apparition, il aurait continué à errer aléatoirement entre les arbres décharnés de la forêt.

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:36

L'interlocuteur de Sicarde n'eut pas l'air particulièrement heureux d'entendre ce qu'elle venait de dire ... Et il grommela même

- C'est l'hôpital qui se fout de la charité...


Sauf que SIcarde n'avait aucune idée du sens que cela devait avoir ... Mais de toute façon ce n'était pas rare qu'elle ne comprenne pas ce que disait les gens, après tout elle n'avait pas eu une enfance des plus normales et n'était pas des plus sociables ... Mais cela ne l'handicapait généralement pas pour tuer des gens donc elle n'en avait cure. Il ajouta:

- Neige ... Moi, c'est Ercan. Elémental et garde du corps à mes heures perdues. Ca t'arrive souvent d'chercher des gosses et de sauter sur le premier paumé venu ? J'n'ai rien contre faire équipe avec quelqu'un, mais j'te préviens, les gosses, c'est pas franchement mon truc.


Un garde du corps ... Devait-elle lui dire qu'elle était assassin ? Après tout personne ne savait ce que l'avenir lui réservait ... D'ailleurs si un jour il s'inquiétait parce qu'elle faisait du mal aux enfants elle serait bien obligée de lui raconter la vérité ... Mais peut être pas, peu être qu'elle le tuerait purement et simplement ... Sauf qu'elle n'avait jamais croisé d'élémentals et elle ne savait même pas s'ils étaient dur à tuer ou nom. Tout ce qu'elle savait c'est qu'ils maîtrisaient un élément, mais sans plus. En rencontrer un pourrait peut être lui donner une multitude d'informations utiles ... Ou pas. Mais elle ne savait même pas quel élément il maîtrisait. Elle lui répondit alors avec un petit sourire, d'abord moqueur puis sadique.

Eh bien Ercan, je ne cherche pour ainsi dire jamais d'enfants, en tout cas pas des enfants perdus. Et accessoirement je ne t'ai pas sauté dessus. Je suis une assassine et j'ai plutôt l'habitude de tuer les rares enfants que je trouve, pas de les ramener vivants après leur avoir couru après dans une quelconque forêt ... Et j'ignore si tu seras un jour le garde du corps d'une de mes cibles donc je ne vais pas te donner trop de détails ... Je suppose que tu n'es pas le garde du corps des enfants, sinon tu serais avec eux donc tu n'as probablement rien contre le fait de "jouer" un peu avec eux quand on les aura trouvé ... D'ailleurs pour les trouver, je pense qu'il ont d'abord joué à cache-cache ou quelque chose du genre avant de se perdre et d'être kidnappé ... En fait tu peux m'en dire plus sur les élémentals ? Je ne connais presque rien à leur sujet donc j'ignore si cela pourrait être utile dans notre recherche.


Elle se dit que suivre la trace des enfants jusque là où ils s'étaient fait enlever pour trouver ne serais-ce qu'une trace de ce qui s'était passé pouvait être une bonne idée. Elle rechercha donc des traces sur le sol mais depuis le temps qu'ils avaient disparu, bon nombre de personnes s'étaient aventuré dans les alentours et avaient recouvert les traces des pauvres enfants, en tout cas aussi près du château. Elle se mit alors à déambuler au hasard des bois pour trouver une trace "suivable", après tout leurs mouvements étaient erratiques quand ils jouaient et ils avaient du courir un peu partout, ce qui serait pénible lorsqu'ils auraient trouvé la trace mais pouvait s'avérer utile pour la trouver.

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:36

Brrr. Freaky. Si la jeune femme comptait encore jouer les bonnes samaritaines après ça, et ben c'était raté. Pas que cela semblât être dans ses objectifs. Plus d'un péquenot moyen aurait eu l'envie soudaine de prendre ses jambes à son cou en entendant la demoiselle parler ainsi, toute illusion sur une quelconque sa pureté d'âme envolée. Sauf que Ercan n'était pas le péquenot moyen, et même s'il avait senti un frisson parcourir son corps en croisant une fois de plus le regard écarlate de son interlocutrice, il ne se sentait pas d'humeur à essayer de semer une assassine. Cela lui demandait trop d'efforts. Et si la jeune femme se révélait être quelqu'un expert dans l'art de prendre la vie, il semblait toutefois qu'elle n'en voulait pas à la sienne, ce qui était l'essentiel. D'autant plus qu'en tant que garde du corps, le jeune 'homme' aux cheveux argent avait rarement eu l'occasion de croiser le chemin d'un assassin plus de deux minutes, ce qui n'était pas franchement un laps de temps suffisant pour en apprendre un peu plus sur ces individus dont la vie était paradoxalement faite de morts. Et pour tout dire, loin de le répugner, ces marchands de mort l'intriguait. Car si lui-même était devenu garde du corps, ce n'était pas principalement pour la valeur de la vie, mais par curiosité envers ces différents êtres qu'il était amené à protéger. Certes, il avait aussi fini par répondre à quelques problèmes moraux sur la vie elle-même, mais ce n'était pas parce qu'il défendait des gens qu'il s'estimait meilleur que les assassins. Non, en vérité, il s'évaluait en égal. Car lui-même était amené à ôter la vie dans le cadre de son travail. Protéger n'était pas qu'un joli mot, il signifiait également tuer pour préserver. Ce qui en somme n'était pas fondamentalement différent du travail d'assassin.

Ceci étant dit, il n'avait jamais exposé au monde son point de vue, et ne comptait sûrement pas en parler à la jeune femme – si mettre le nez dans les affaires des autres était l'un de ses passe-temps favoris, il n'appréciait en revanche pas vraiment que d'autres viennent se mêler de ses oignons. Néanmoins plutôt professionnelle, Neige ne semblait pas vraiment encline à partager des informations sur sa personne en vue d'une éventuelle confrontation future avec celui qui était en quelque sorte son antithèse. Pas plus qu'elle ne semblait être familière avec le parler imagé qu'utilisait Ercan, mais ceci était une autre histoire, et probablement un problème insoluble sur le moment. Pas que cela décourage le jeune Eren, qui, au contraire, pouvait se révéler d'un incroyable entêtement dès qu'il avait mis la main sur quelque chose qui l'intriguait.

Le regard vermeil du jeune Eren balaya de nouveau les environs avant de se poser une fois de plus sur son interlocutrice, tout en songeant à ses paroles. Comme lui-même venait de l'affirmer, plus il se trouvait loin de gosses, mieux il s'en portait. Et c'était pour cette raison que la mission que venait de lui donner son client lui apparaissait comme un pénible fardeau. Que Neige apprécie autant les enfants que lui ne le dérangeait donc aucunement, même si il devait veiller à ce que l'assassine n'en trucide aucun au passage sous peine de voir sa paye s'envoler. En réalité, la jeune femme à la chevelure ébène l'intriguant bien plus que les enfants, il était plutôt curieux de voir de quelle manière elle allait procéder, et ce qu'elle réservait aux mioches une fois ceux-ci retrouvés.

« Tu pourras t'faire plaisir si tu veux. J'te l'ai dit, les mioches, c'est pas mon truc. Et j'suis assez curieux d'voir c'que tu leur réserve » fit-il avec un sourire espiègle.


Tout en balayant les environs du regard, le jeune 'homme' aux cheveux argent se mit à suivre son alliée impromptue, qui semblait s'intéresser au sol et aux traces qui auraient pu s'y trouver et en révéler un peu plus sur le devenir des enfants disparus. Si ceux-ci n'étaient que perdus, probablement qu'une des expéditions envoyées par le Baron les aurait déjà retrouvés. Ce qui n'était présentement pas le cas, ce qui laissait penser que les rejetons du noble étaient tombés sur un pépin et qu'ils n'avaient pu rentrer chez eux d'eux-mêmes ou être trouvés par les hommes de leur père. N'étant pas particulièrement habile pour relever le genre de détails que semblait chercher Neige, Ercan se contentait de suivre la jeune femme tout en observant les environs sans grand espoir de trouver quelque chose de lui-même.

« Si j'avais quoi qu'ce soit d'utile qui pourrait aider à r'chercher des gens, j'l'aurais déjà utilisé depuis longtemps, tu sais. Et puis, si tu crois que j'te vois pas v'nir avec tes gros sabots... »


Il ne compléta pas sa phrase, mais son sourire narquois parlait pour lui. La jeune femme ne voulait pas révéler trop de détails sur elle par mesure de précaution, mais elle ne se gênait en revanche pas pour demander des informations au lancier, qui était loin d'être tombé de la dernière pluie. Le regard vermeil de l'Elémental s'attarda un léger instant sur les ailes de son allié de fortune, dont les plumes représentait un parfait dégradé de gris, allant même jusqu'au noir ébène et au blanc edelweiss. Pour que ses ailes arborent une telle teinte, la jeune femme devait soit être une déchue, soit une réprouvée, mais l'Elémental se doutait bien que s'il osait poser une question, il y avait peu de chances pour que la réponse lui soit donnée gentiment. Toujours est-il qu'il s'estimait plutôt heureux de ne pas avoir affaire à une Ange, ayant toujours quelques problèmes psychologiques vis-à-vis des êtres célestes.

« Ceci dit, même si j'ai pas tellement envie qu'tu m'trucides un jour grâce à c'que j'peux t'apprendre, j'peux quand même te dire deux ou trois trucs, fit le jeune 'homme' en s'étirant nonchalamment. Mais ce s'rait genre donnant-donnant, quoi. »


Ses lèvres étirées par un sourire espiègle qui lui était habituel, l'Elémental de foudre promena son regard sur la cime des arbres, bien qu'il n'espérait pas trouver grand-chose d'utile là-haut. Mais cela lui donnait quelque peu d'inspiration pour la formulation qu'il pourrait employer pour poser des questions à son interlocutrice, si jamais elle acceptait d'en dire un peu plus sur elle. Probablement que les questions que lui poserait Ercan ne seraient pas celles qu'elle attendait en premier lieu, mais cela importait peu aux yeux de l'Elémental. Que ses centres d'intérêt soient étranges aux yeux du reste du monde lui était complètement égal.

Le fil de ses pensées s'interrompit néanmoins lorsque son regard vermeil se posa sur une branche relativement basse brisée d'un arbre dont le tronc semblait avoir perdu quelques bouts d'écorce. Le jeune 'homme' s'arrêta, s'approcha de l'arbre avant de tourner la tête vers Neige dont l'attention était rivée sur le sol.

« Hé, dis, tu crois qu'ça grimpe à un arbre un enfant ? »

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:36

Le jeune homme semblait étrange, il fouillait des yeux les alentours, sans jamais s'arrêter sur quelque chose de précis, un peu au hasard en fait. D'après ses dires, il n'avait rien contre la voir s'amuser avec les enfants, il était même curieux de ce qu'elle leur ferait. Elle même n'en était pas encore sûre, mais elle ne les tuerait pas, elle était accompagnée donc elle ne ferait probablement rien de trop violent. Il était même pour l'échange d'informations, mais c'était donnant donnant et elle ignorait ce qu'il pourrait bien savoir, quand à elle elle ne savait tellement rien à propos des élémentals qu'elle prendrait toutes les informations qu'il daignerait lui donner. Elle continuait de chercher des traces lorsqu'il lui demanda si les enfants grimpaient aux arbres. Elle y réfléchit le temps d'aller examiner les traces de plus près. D'après ce que lui avait dit le baron, les enfants avaient entre 5 et 8 ans, ce qui était suffisant pour les premiers mais pas pour les derniers. Quoique vu la hauteur des arbres, même les premiers n'avaient pas dû y monter pour jouer. Malgré tout elle ne pouvait vraiment deviner ce à quoi s'amusaient les enfants parce qu'elle n'avait pas eu de vraie enfance avec des frères et soeurs, des amis avec qui jouer et toutes ces choses que les enfants normaux avaient. Elle n'avait eu que tortures et souffrances suivies de morts et d'entrainement, d'impuretés et d'argent glissé discrètement. En réalité rien de normal ni de convenable pour l'enfant qu'elle aurait dû être si elle n'avait pas été "élevée" par son père, si elle n'avait pas été réprouvée (eh oui, sa mère aurait très bien pu mal l'élever, elle n'en savait rien parce qu'elle n'avais jamais rien su sur elle, que ce soit sa description ou son nom).

Le tronc avait perdu quelques morceaux d'écorces, comme si des griffes s'y étaient accrochées. En volant, Sicarde suivit leur trace le long du tronc sans y toucher. Elle n'avait de toute façon jamais essayé de monter à un arbre à l'aide de sa seule force et de sa seule agilité et doutait de sa capacité à parfaitement réussir dès son premier essai. Elle pensa au début que n'importe quel animal griffu montant aux arbres avait pu laisser cette trace mais en regardant plus attentivement, les griffes étaient bien minces pour correspondre à un animal aussi lourd (soit les griffes auraient dues être plus grosses soit les traces moins profondes mais dans l'état actuel, c'était étrange). L'animal devait sans doute porter quelque chose de lourd. Cela pouvait correspondre au poids d'une enfant de cinq ans mais il ne fallait peut être pas tirer de conclusions trop tôt. De toute façon il fallait toujours savoir ce qui était arrivé aux autres enfants. Elle revint à terre avant de parler:

- Il semblerait que ce soit un animal portant une charge lourde, pouvant correspondre à la petite dernière mais cela pourrait très bien être autre chose. Quand à ce que tu pourrait m'apprendre, j'aimerais savoir les capacités générales des élémentals, ce qu'ils peuvent faire avec leur pouvoir en général, combien de temps ils vivent, si ils ont une résistance particulière à la magie, ce genre de choses. Quand à moi je suis une jeune réprouvée mais en tant qu'assassine j'ignore ce que je peux t'apprendre. Je n'ai jamais tué de gens particulièrement puissants et je n'ai pas beaucoup de connaissances sur les différentes races, si ce n'est la mienne et celle des démons à la rigueur. Quoique je n'ai jamais beaucoup côtoyé les miens.


Sicarde continua de chercher des traces des autres enfants sur le sol, mais aussi sur les arbres s'étant rendue compte grâce à la remarque de son compagnon de recherches qu'elle avait totalement ignoré ce genre de pistes. C'était plutôt inhabituel pour elle de faire ce genre d'oubli et elle s'en voulut un peu. Elle se promit de s’entraîner durement pour se punir de sa négligence et pour ne pas la réitérer une fois qu'elle aurait fini de s'occuper des enfants. Elle s'éloigna en faisant des cercles autour de l'arbre, parce que les enfants ne devaient pas s'être beaucoup éloignés les uns des autres à cet âge. Elle trouva d'autres traces un peu plus loin avec un peu de sang mais rien de bien exceptionnel. Elle se demanda si c'était juste l'animal qui avait attrapé sa proie à cet endroit et l'avait ensuite ramenée en haut de son arbre (peut être pour nourrir ses petits ?).

- Je pense que l'animal à attrapé sa proie ici avant de la traîner vers l'arbre que tu as repéré plus tôt mais je ne sais pas s'il s'agissait d'un enfant ou non. Ça pourrait très bien être une proie animale qui passait par là comme il en passe plusieurs par jours ... Continuons de chercher.


Et elle chercha plus loin pendant une bonne dizaine de minutes avant de tomber sur une autre trace de lutte, accompagnée d'un morceau de tissus. Celui-ci appartenait vraiment à un des enfants (oui, des animaux habillés c'est pas vraiment normal) et il était donc possible que les traces retrouvées précédemment soient bien celles de la plus jeune des enfants.

- Que penses-tu de ces traces ? A quel enfant appartiennent-elles ? Que penses-tu qu'il lui soit arrivé ?

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:37

Le regard vermeil de l'Elémental se riva sur les ailes de la jeune femme, qui s'écartèrent et se murent avec légèreté pour porter sa propriétaire vers le haut, afin de lui permettre de poser un œil critique sur la découverte de l'Elémental. Ce dernier aurait quant à lui pu tenter l'escalade de l'arbre, mais il ne voyait pas l'utilité de la chose. Bien que la tâche n'aurait pas été extrêmement ardue pour un individu comme lui qui avait passé tout son enfance à escalader et à gravir moult choses, que ce soit des arbres, des montagnes, voire même des maisons. Mais dans son optique de n'en faire pas plus que le nécessaire lorsqu'il s'agissait d'un détail accessoire, il demeura sur le plancher des vaches, en profitant plutôt pour observer la fascinante cinétique des ailes de son alliée de fortune. Tout comme un certain nombre de choses en ce monde, la faculté de vol de certaines créatures fascinait le jeune Eren, dont les questions étaient multiples à ce sujet. Mais vu l'étrangeté de ce centre d'intérêt, il n'avait pour le moment pas vraiment eu l'occasion d'entendre de multiples points de vue sur la sensation que procurait le vol, ainsi que le fait d'avoir des membres supplémentaires. Seul son ancien Ange gardien, Eyaël, avait consenti à lui en parler, mais cela n'était bien évidemment suffisant pour la très grande curiosité de l'hermaphrodite.

Seulement, ce dernier avait tout de même d'autres priorités plus grandes que le joli dégradé de gris des plumes de la demoiselle. Lorsque celle-ci se posa sur le sol avec légèreté, elle exposa à l'Elémental ses propres conclusions, si bien que ce dernier commença vaguement à imaginer quel genre de créature s'amusait à grimper aux arbres tout en trimbalant un fardeau – un gibier probablement. Si cette créature était à l'origine de la disparition des enfants qu'ils recherchaient, cela signifiait qu'ils devaient se montrer prudent, à l'égard de l'agilité dont pouvait faire preuve cette chose pour pouvoir ainsi grimper aux arbres.

L'attention du jeune 'homme' aux cheveux argent fut néanmoins bien plus attirée par le reste des propos tenus par son interlocutrice. Que celle-ci cherche à en apprendre un peu plus sur les Elémentals dans le cadre de son métier n'était pas étonnant, et elle semblait être relativement prête à procéder à cet échange d'informations que le lancier avait proposé quelques instants plus tôt. De quoi ravir le garde du corps, dont la curiosité importait bien plus que toute autre chose – si ce n'est son instinct de survie. Les prunelles vermeil du jeune Eren se posèrent de nouveau sur les ailes grises de la jeune femme. Au moins, il avait eu une réponse plutôt rapide à sa question, alors qu'il pensait que son interlocutrice serait un peu plus réticente que cela à lui révéler sa nature de réprouvée. Du peu qu'il en savait, les Réprouvés n'étaient pas les êtres les mieux acceptés des ces terres, probablement à cause du paradoxe qu'ils semblaient représenter. Si un grand nombre de races neutres acceptaient sans plus de cérémonie l'existence des rejetons mi-angéliques mi-démoniaques, leurs parents eux-mêmes en avaient fait tout un pataquès. Ercan n'avait jamais posé de questions à Eyaël à ce sujet, mais il avait appris par d'autres sources la manière dont les Réprouvés étaient vus par un certain nombre d'Anges, ce qui le laissait quelque peu sceptique – sans compter ses problèmes personnels vis-à-vis de la philosophie angélique.

Si la jeune femme à la chevelure ébène semblait s'intéresser à des détails bien concrets et qui lui seraient en pratique assez utiles, Ercan était en revanche bien plus porté sur la manière de vivre, et la manière d'appréhender les choses d'une race à l'autre. Pas qu'il reproche à la Réprouvée un tel pragmatisme. Au contraire. Lorsqu'il y avait besoin d'être terre à terre, le jeune Eren l'était à ne point en douter. Sans pour autant délaisser toute la psychologie sous-jacente à un certain nombre de comportements. Suivant de nouveau l'assassine procédant à la recherche d'autres indices, Ercan commença à répondre aux questions de la jeune femme aux prunelles écarlates :

« Tu l'sais probablement, mais les Elémentals sont liés à un élément. Et leur principal atout est de pouvoir faire à peu près c'qu'ils veulent de cet élément, en théorie. En pratique, tout dépend de l'expérience du gus. Ca peut donner quelques trucs... bizarres. »


Etant lui-même Elémental depuis peu, Ercan était plutôt familier avec les bizarreries que pouvait causer les pouvoirs naissants d'un jeune Elémental, mais il n'était pas sûr de vouloir partager cette information avec l'assassine. Il avait quand même un minimum de fierté, et ce genre de détail avait plutôt tendance à faire baisser l'estime des gens à son égard.

« Quant à notre espérance de vie face à une dague bien placée est à peu près la même qu'toutes les autres races – sauf les génies. »


Avantage et inconvénient du Génie : être totalement dépendant de son habitacle. Même pour les histoires de vie et de mort. Mais là n'était pas le sujet. En vérité, Ercan ignorait dans combien d'années il était susceptible de mourir de vieillesse, même si ce genre de mort lui paraissait assez improbable. Les cercles concentriques qu'effectuait Neige autour de l'arbre finirent par l'amener, elle et l'Elémental, auprès d'autres traces accompagnées de tâches de sang, interrompant quelque peu le lancier dans ses explications. En soi, ces indices n'étaient spécifiques de rien du tout. N'importe quelle créature pouvait saigner un peu, et cela n'indiquait en rien qu'il était arrivé quelque chose de funeste aux enfants. Si l'un des deux investigateurs avait été de nature vampirique, peut-être la valeur de l'indice aurait été toute autre, mais ni Neige ni Ercan ne pouvaient prétendre caractériser quelques traces de sang. Tout comme le lancier, l'assassine ne s'alertait pas de ce simple signe, qui pouvait signifier n'importe quoi. Le jeune 'homme' aux cheveux argent se contenta d'approuver d'un petit signe de la tête avant que les recherches ne reprennent.

« En fait, fit le jeune Eren en profitant des longues minutes de recherche, j'me pose surtout une question au sujet des assassins d'manière générale. Et c'te question, c'est : pourquoi ? Uniquement par curiosité, je n'vous reproche rien, j'suis pas si différent de vous. Seulement, j'me d'mande parfois c'qui vous amène sur cette voie. J'me doute bien que ça doit changer selon les gens, mais t'es la première à qui j'ai l'occasion de poser la question, donc j'la pose. »


Les questions sur les Réprouvés viendraient après, s'il en avait l'occasion. Ce n'était pas ce qui l'intéressait le plus. Cela pouvait surprendre, cela pouvait paraître excentrique, mais tant qu'il avait ses réponses, rien d'autre importait. Il savait pertinemment qu'il n'avait pas répondu à toutes les interrogations de la Réprouvée, mais ce faisant, il avait plus de chances d'obtenir une réponse. En matière de marchandage, il n'était pas tombé de la dernière pluie. Pour la simple et bonne raison qu'un flemmard tel que lui devait savoir s'y prendre avec autrui pour pouvoir s'éviter un certain nombre d'ennuis ou de besognes.

Lorsqu'ils tombèrent sur d'autres traces de lutte assez visibles, le jeune 'homme' aux cheveux argent s'accroupit auprès des indices, et scruta attentivement le sol. Il y avait eu lutte, incontestablement. Les doigts fins de l'Elémental effleurèrent le sol, et soulevèrent légèrement un morceau de tissu de couleur bleue.

« Sookie... elle avait une robe bleue. Avec de la dentelle blanche, ajouta-t-il en relevant un autre morceau de tissu blanc. Mais y'a pas assez de sang pour qu'on affirme qu'elle ait été tuée ici. Elle a dû être emmenée. »


Le regard vermeil se porta sur d'autres traces, plus loin, qui indiquaient assez visiblement la direction prise par l'agresseur ayant emporté la fillette pour quiconque regardait attentivement. Puis il se porta vers Neige, formulant une interrogation silencieuse : fallait-il suivre cette piste ?

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   Lun 15 Juil - 0:37

Ainsi donc, il arrivait aux élémentals de produire des bizarreries. Bien que cela soit souvent le cas avec la magie, elle avait pensé que cela ne se produirait pas en raison de leur affinité avec l’élément mais apparemment personne n’échappait aux aléas de la magie. Il était également bon a savoir qu'ils mourraient comme tout le monde, bien qu'elle s'en doutait. Elle supposait qu'un vieil élémental ou un élémental de haut niveau pouvait se créer un bouclier permanent et que certains pouvaient en créer des temporaires s'ils se savaient attaques mais cela devait demander beaucoup trop d’énergie pour "l'élémental moyen". Le fait qu'il ne répondait pas a toutes ses questions ne lui échappa pas mais après tout elle avait encore le temps d'obtenir ses réponses, et elle n'aurait pas pu exercer son métier sans une bonne dose de patience. Ensuite il lui demanda les raisons qui l'avaient poussée a devenir assassine...

Elle ignorait ce qu'elle devait répondre. Qu'elle n'avait pas su que faire d'autre après avoir tué son maître et s’être libéré de son joug ? Que sa haine envers son père et le traitement qu'il lui avait fait subir l'avait amenée a désirer sa mort et qu'une fois engagée dans cette voie elle n'avait pas pu en sortir, ayant appris a aimer tuer ? Evidemment il pouvait lui répondre qu'entrer dans l’armée ou devenir garde du corps pouvait également lui permettre de tuer mais elle n'aurait jamais accepte de protéger un démon et le métier de garde du corps ne lui aurait pas permit de refuser et entrer dans l’armée... Ne fallait il pas pouvoir s'entendre avec d'autres pour cela ? Elle avait été trop solitaire toute sa vie pour y parvenir. Au mois n’éprouvait-il aucune animosité envers elle, ce qui n’était pas évident avec tous ses collègues. De plus après avoir tue autant de gens l’armée ne l'aurait pas acceptée sans une fausse identité qui lui aurait crée d'autres problèmes. Elle n'y avait d'ailleurs jamais songe, surtout qu'elle ne voulait pas jurer fidélité a un roi qu'elle ne connaissait pas et qui aurait pu être aussi méprisable que son père pour ce qu'elle en savait a cette époque.

Maintenant, c’était différent. Elle savait que c’était un bon roi même si elle ne l'avait jamais rencontré en personne. Il suffisait de constater la vie plus ou moins paisible que son peuple menait. Mais cela faisait trop de temps qu'elle était assassine pour devenir soldate. Elle accepterait naturellement de se battre aux cotés de son peuple si une guerre se déclarait mais rien de plus. Enfin rien ne l'avait oblige a tuer tout ceux qu'elle connaissait mais sa soif de sang avait choisi pour elle. Apres avoir autant tué, et après avoir autant haï sans jamais aimer, aurait elle pu faire autre chose ? C’était ce qu'elle savait faire de mieux. Elle ne supporterait pas de croupir dans une maison sans danger, sans risquer sa vie pour se sentir vivante et sans une mort certaine avant d'atteindre un grand age. Elle ne comprenait pas la volonté qu'avaient certains de vivre vieux, ramollis et gâteux, sans aucune utilité ni force. Se faire tuer des que l'ont commençait a perdre sa force, sa vivacité, sa prudence et toutes ces choses dont ont besoin les assassins pour vivre était une meilleure solution. Elle ne pouvait pas imaginer pire torture que de mourir a petit feu, pouvant faire de moins en moins de choses mais avec le souvenir d'avoir pu le faire. De plus, une aussi longue vie n'avait pas d’intérêt a ses yeux, une fois qu'elle serait lasse de vivre dans la nature qui avait un confort tout a fait relatif et qu'elle ne pourrait pas non plus vivre parmi les siens sans désagréments a quoi bon vivre ? Elle n'aspirait pas exactement a avoir un amoureux et des enfants non plus parce qu'ils la forceraient plus ou moins a cette vie monotone. Mais ses pensées s’éloignaient du sujet aussi finit-elle par lui dire:


- Mon histoire doit être assez différente des autres assassins mais sache qu'avant que je n'aie pu faire un choix je l’étais déjà et une fois qu'on l'est il n'est pas toujours simple d’arrêter pour faire autre chose. C'est principalement du a mon père mais si tu veux des détails, tu n'as qu'a finir de répondre a mes questions.


Il pensait que les traces correspondaient a l’enlèvement de sookie et elle se demanda s'il fallait suivre sa trace des a présent ou vérifier d'abord si les autres enfants avaient subit le même sort dans les mêmes conditions. Les enfants avaient très bien pu être menés a de différents endroit aussi plutôt que de faire pleins d'allers retour inutiles autant regarder des le départ si les traces semblaient partir dans la même direction. Elle fit donc a son compagnon temporaire:


- Je propose qu'on cherche d'abord les traces des autres enfants, qui ne doivent pas être loin, pour vérifier si ils n'y a pas d'autres indices et si ils ont été emmenés dans la même direction. Cela évitera de rater quelque chose et de faire des allées et venues inutiles.


Elle n'attendit pas son assentiment, après tout s'il souhaitait partir a leur recherche des maintenant c’était son choix, et continua de faire ses cercles concentriques. Elle ne tarda pas a tomber sur une autre trace de lutte.


_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfants perdus / Sicarde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfants perdus / Sicarde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au cambodge, les jeux videos aident les enfants à éviter les mines anti-personnelle
» afficher les anniversaires des membres et de leurs enfants
» Des tubes enfants pour psp
» Les Enfants de Lilith [3/4]
» Les Enfants de la Lune [3/3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierre de Lune :: Rubis :: Jais-
Sauter vers: