AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'aube rouge des Walkyries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim
¦ Designeuse - Truc qui traîne
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 24
P\'tit mot : P'tit test xD
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: L'aube rouge des Walkyries   Sam 25 Sep - 0:15

Cent cinquante quatre. Un nombre, une somme de chiffres qui n'avaient cessé de harceler l'esprit du jeune Elfe pendant la nuit que leur avait accordé la jeune leader des Walkyries, jusqu'à ce que le sommeil ne vienne finalement chercher le rebelle aux cheveux verts, qui avait eu grandement besoin de sommeil, après la bataille achernée contre la flotte impériale d'Orion. Après avoir envoyé son rapport à Athéna, l'I.A. du vaisseau de Lee Eithan, afin que cette dernière sache où est-ce que ses troupes étaient localisés, Elohym avait sombré dans un sommeil sans rêves, sa dernière pensée à peu près éveillée s'avérant être un remord, une fois de plus.

Le pilote de l'Apollon n'eut pas besoin de réveil pour ouvrir les yeux au moment approprié. Quatre heure quarante sept. C'est à cette heure-ci de la matinée précoce que le jeune Elfe posa son regard ensanglanté sur l'horizon martien, envoyant une dernière pensée à ces vies qui s'étaient éteintes sous son commandement. Cent cinquante quatre. Un certain nombre d'entre eux avaient réussi à rejoindre le sol martien avec pour seul perte leur vaisseau ou un bout de celui-ci, mais il était aussi certain que nombre de ces vies s'étaient envolées. Le jeune Elfe ferma les yeux un instant, cherchant en lui les convictions dont il avait tant besoin en ce moment même. L'espoir avait un prix. Il le savait, avait été prévenu, et avait souhaité continuer. Et même s'il portait le deuil de ces vies perdues dans l'espace martien, ses convictions ne changeaient en rien. Tous avaient été prévenus, tous avaient une cause à défendre, bien plus précieuse que leur vie. A leurs propres yeux. Dans son jeune esprit elfique, Elohym rassembla toutes les raisons qui avaient poussé Seiryu, le rebelle qu'il avait été et qu'il était toujours, à poursuivre son combat. Toutes, les unes après les autres... Jusqu'à ce qu'un regard céruléen ne lui revienne en mémoire, accompagné par un doux sourire. Le jeune Elke ouvrit les yeux, et posa de nouveau son regard améthyste sur l'horizon martien. Les premiers rayons du soleil flamboyant annonçaient la bataille à venir, qui n'était au final que la continuité de celle débutée la veille. Le jeune Elke porta sa main droite au niveau de son visage, fixant brièvement celle-ci avant qu'elle ne s'illumine d'une lueur azurée, un symbole curviligne s'inscrivant dans la paume de l'Elfe. Celui-ci abaissa finalement sa main, dont la pigmentation était devenue plus foncée, et la passa machinalement dans une chevelure argentée mi-longue.

Après être avoir effectué la routine habituelle du matin - se laver, manger, et ainsi de suite - Elohym, qui avait pris l'apparence de son frère défunt, se hâta de revêtir une des combinaisons d'anonymat de la Walkyriade, un bien qu'il n'avait pas omis d'emporter avec lui. Le masque demeura pour le moment dans sa main gauche, laissant son visage à découvert, et il rejoignit le cockpit du vaisseau, où se trouvait le socle utilisé par l’I.A. aux cheveux rouges du vaisseau, qui semblait plongé dans des analyses de données plutôt complexes. Cependant, l’I.A. au regard sombre daigna d’interrompre ses activités lorsque la porte de la salle coulissa, laissant entrer l’Elfe, et alla même jusqu’à lui adresser la parole. Miracle. Ou presque. Depuis que la frégate furtive s’était posée sur le sol martien, l’IA et le rebelle n’avaient échangé aucun propos, comme si l’entité et l’individu évoluaient dans deux dimensions complètement différentes – une vision qui n’étaient pas totalement éloignée de la vérité puisque l’un était occupé à estimer les dommages subis par le vaisseau et à débuter les réparations, et l’autre plongé dans ses pensées les plus déprimantes possibles, qu’il avait toutefois réussi à chasser de son esprit une vingtaine de minutes plus tôt.

- Je suppose que vous êtes enfin prêt.

Le jeune Elfe s’efforça de ne pas relever le ‘enfin’ calculé de l’intelligence artificielle. De toute façon, elle n’avait pas entièrement tort en insistant de cette manière puisque déprimer au cours d’une bataille n’était pas l’une des meilleures choses à faire – d’ailleurs, le jeune Elke se garderait bien de révéler son état d’esprit à qui que ce soit. C’était déjà un miracle que son père Skan ne lui ai pas rappelé la veille lorsqu’il avait souhaité passer la nuit seul, prétextant qu’il n’avait nul besoin d’être surveillé en permanence par son paternel alors qu’il avait vingt deux ans de vie derrière lui. Bon, d’accord, pour un Elfe, c’était bien peu, mais bon, cela avait suffi à éloigner Skan, sans qu’il ne se fasse toutefois d’illusions sur les raisons qui avaient poussé son fils à demeurer dans la solitude le temps d’une nuit. Le regard céruléen d’Elohym se détacha donc d’Apollon sans un mot, pour se poser sur l’écran de l’ordinateur de bord, qui affichait un grand nombre de données relatives à l’état du vaisseau, et à l’avancement des réparations. Visiblement, l’I.A. ne s’était pas gênée pour s’étaler… Ce qui au final ne dérangeait pas plus que cela Elohym, qui allait de toute façon devoir rendre le vaisseau à la Walkyriade à la fin du conflit. Et de cette manière, il put aussi constater avec satisfaction que les dommages qu’avait pris le vaisseau étaient loin d’être graves, et que la réparation avançait de bon train. Décidément, c’était efficace en tous sens, un GOD45.

L’Elfe s’approcha du poste de pilotage sans toutefois s’y asseoir, préférant contempler debout l’horizon martien qu’il pouvait voir à travers la vitre du cockpit. Mais cette fois-ci, son esprit ne se perdit pas dans de morbides considérations, mais s’émerveilla simplement devant le spectacle naturel et singulier que lui offrait la planète rouge. Apollon quant à lui se replongea dans ses analyses après avoir fixé pendant quelques instants l’Elfe resté debout, comme s’il était presque déçu que l’être de chair ne lui ait pas adressé la parole. Quelques minutes de contemplation s’écoulèrent dans un silence religieux, , perturbé de temps à autre par un timide ‘bip’ provenant du vaisseau lui-même, comme pour montrer que celui-ci était loin d’être au repos. Puis, lorsque le jeune Elke leva machinalement le bras pour consulter l’heure de sa montre, la voix de l’I.A. s’éleva une nouvelle fois :

- Transmission d’Athéna.

_________________




Feyd Yul Svent, Tiregan niveau 0:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://testdesign.highforum.net
 
L'aube rouge des Walkyries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magazine Rouge - Cherche testeuse de produit de beauté - vite avant le 20 décembre
» [Résolu] Croix rouge à la place d'une image
» kit rouge et or joyeux noel pour vous dire bonjour bis beauty
» Quel parametre faut -il configurer pour que l'alerte vitesse soit rouge quand on depasse la vitesse autorisée
» Red Wine -Vin Rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierre de Lune :: Saphir :: Quartz :: Opale-
Sauter vers: